Trouver le sommeil facilement

Visualisez le soleil couchant sur la mer pour trouver le sommeil facilement

Votre cerveau droit est en surexcitation permanente.

Utiliser alors votre cerveau gauche est le meilleur moyen de rétablir la balance.

Comment ? En comptant par exemple. Vous pouvez bien sûr compter n’importe quoi !!! Mais attention, votre cerveau droit est tellement puissant qu’il peut malgré tout surpasser votre stratégie de comptage.

Pour cela, il suffit de décompter au lieu de compter ! Votre cerveau gauche sera alors plus sollicité et rétablira le calme dans vos émotions.

L’astuce d’aujourd’hui

peut donc vous aider dans beaucoup de circonstances de votre vie, pas uniquement lorsque vous vous endormez : comptez et décomptez.

Si vous vous trouvez en situation émotionnelle difficile au cours de votre journée : stoppez tout et décomptez lentement de 20 à zéro en visualisant les chiffres pour aider à la concentration

Nous nous levions avec le soleil et nous couchions à la tombée de la nuit, adaptant ainsi notre cycle de sommeil avec celui de la nature.

Notre corps se souvient que la baisse de la luminosité est un signe pour nous préparer à dormir. Nous en avons parlé dans le premier mail de cette série. La deuxième indication importante pour notre corps est la baisse de température : en effet, sous nos latitudes, il existe une différence importante de température entre le jour et la nuit une fois le soleil couché.

Or, dans l’évolution de notre vie contemporaine, nous vivons enfermés la plupart du temps dans des températures plus ou moins égales que ce soit le jour ou la nuit. Nous pouvons dès lors utiliser des stratégies pour retrouver le sommeil de nos ancêtres : faire baisser la température de notre corps légèrement pour enclencher automatiquement la commande ancestrale du sommeil.

Les astuces du jour :

1° : Prenez une douche ou un bain bien chaud. Lorsque vous sortirez, votre corps se refroidira et cela indiquera à votre organisme que le temps de dormir est venu. La chimie de votre corps fera le reste.

2° : Maintenez la température de votre chambre autour des 18-19 degrés maximum pour obtenir le même résultat. Attention : si la température est trop basse, votre corps va lutter contre le froid et provoquer le contraire de l’effet attendu

La méditation sur base de la respiration

Il n’y a pas besoin d’essayer d’interrompre vos pensées, ni de vider votre esprit. Il suffit simplement de vous concentrer sur votre respiration.

Dans un premier temps, observez juste votre manière de respirer :

  • Respirez-vous rapidement ?
  • Par à coups ?
  • L’inspiration est-elle plus longue que votre expiration ?
  • Quelle partie de votre corps se gonfle lorsque vous respirez ?
  • Plutôt votre thorax ?
  • Plutôt votre ventre ?

Ne vous jugez pas, contentez de vous observer.

Suivez ensuite l’air que vous inspirez depuis vos narines jusqu’au fond de vos poumons. Si vous ne sentez rien une fois l’air entré dans votre nez, imaginez son trajet à travers votre système respiratoire.

Faites-ça pendant une dizaine de minutes.

Voilà, vous méditez.

Vous concentrer sur votre respiration va vous obliger à stopper toutes les autres préoccupations qui envahissent habituellement votre tête au moment de dormir.

C’est le premier but de la méditation : vivre dans l’ici et maintenant. De plus, l’apport d’oxygène vers votre cerveau va calmer tout votre organisme.

Vous pourrez aller plus loin en organisant votre respiration suivant des rythmes particuliers

L’autohypnose :

Visualisez lors de votre respiration un beau paysage d’une plage. A chaque vague qui arrive inspirez et quand elle se retire expirez ! Ecoutez les sons, sentez les odeurs de iode, regardez les oiseaux marins…

Les astuces du jour :

1. Buvez une tisane de tilleul avant d’aller dormir (ou prenez une gélule trois fois par jour).

2. Prenez deux-trois gouttes de «Fleur de Bach» – Marronnier blanc avant de vous coucher.